dongnai1

Après la visite du musée d’histoire du Vietnam et du zoo, notre programme de découverte de la société continue pour les élèves de Maison Chance. Ainsi, le 30 novembre nous sommes allés rencontrer les orphelins et les enfants handicapés de la pagode Lang Tre dans la ville de Cam My, province de Dong Nai.

Le but de cette excursion était de montrer aux élèves, qui vivent dans des situations difficiles, que certains de leurs contemporains sont encore moins bien lotis qu’eux. Situé à une centaine de kilomètres de Ho Chi Minh Ville, le trajet pour arriver au centre a duré près de quatre heures. Sur les 15 derniers kilomètres, nous avons emprunté une route cahoteuse dans une forêt d’hévéas. Cette pagode a été créée par le moine Thich Chieu Bon en 2007 et se trouve près d’une colline isolée entourée d’hévéas. À notre arrivée, nous avons été très surpris de voir une rangée de nouveaux cercueils dans l’entrepôt, fabriqués pour parer au décès des personnes âgées esseulées recueillies par le centre.

dongnai1

Nous pénétrons dans le bâtiment et traversons une série de salles chacune dédiée à un type de bénéficiaires différents : les personnes atteintes de paralysie cérébrale, les nourrissons, les personnes âgées, les personnes handicapées. Ce centre est comme une grande famille qui regroupe trois générations : les enfants, les jeunes et les personnes âgées.

L’atmosphère est calme et l’air est pur mais à cause de son éloignement de la route, le centre n’a pas l’électricité. Il n’y a qu’un tout petit générateur qui n’est utilisé que très parcimonieusement. En voyant cela, les élèves ont pu prendre la mesure de l’ampleur des difficultés de cet endroit. Bien qu’ils ne soient pas riches et aient besoin d’un soutien pour aller à l’école, ils ne s’imaginaient pas que des personnes puissent vivre dans un tel dénuement. Certains enfants ont le même âge qu’eux mais leurs corps sont déformés par la maladie, des bébés de quelques mois ont été abandonnés aux bons soins du centre, les personnes âgées sont tristes et s’ennuient de leur famille.

dongnai2

Nos élèves se sont rendus compte à quel point ils avaient de la chance d’avoir une famille, une bonne santé et la possibilité d’aller à l’école. Ils se sont rendus d’une salle à l’autre en compagnie de leur professeur respectif pour exprimer leur sympathie, échanger quelques mots et distribuer de petits cadeaux à tous ces malchanceux. Donner c’est recevoir, une expression pleine de sens. Les enfants ont donné de petits présents et reçu des paroles de remerciement, des sourires heureux, des poignées de mains pleines d’amour.

dongnai3

En plus des petits cadeaux, nous avons également apporté du riz, des nouilles instantanées, des couches pour les personnes âgées et les enfants. Les grands garçons se sont empressés de transporter tout cela dans le hall d’entrée. On nous a remerciés chaleureusement et invités à partager le repas végétarien. Nous nous sommes ensuite reposés un peu avant que ne commence une petite représentation. Les enfants de la pagode ont éclaté de rire en regardant le spectacle comique des enfants de Maison Chance. Les personnes âgées étaient très émues en écoutant les chansons parlant de l’amour parental.

dongnai4

Cette visite à la pagode Lang Tre était très intéressante et enrichissante pour les élèves de Maison Chance comme pour leurs accompagnants qui ne connaissaient pas ce centre à l’atmosphère chaleureuse. Nous souhaitons une bonne santé à tout le monde et espérons que le centre aura bientôt accès à l’électricité et pourra s’agrandir afin d’aider encore plus de personnes en difficultés.

dongnai5

Grâce à ce voyage, nos élèves ont pu mieux comprendre la vie difficile des bénéficiaires du centre et apprendre à partager, compatir et apprécier le peu qu’ils ont. Au moment du retour, nous sommes tous montés dans les bus mais notre regard et nos sentiments étaient déjà nostalgiques des belles rencontres que nous avions faites…

dongnai6

Janvier 2014