Photo-1

Sylvie est une enseignante chercheuse lyonnaise (France) de 55 ans. A l’été 2016, elle commence ses recherches pour faire un volontariat en Asie. Elle souhaite vraiment se rendre utile dans une organisation qui lui inspire confiance et dont la gestion financière est transparente. Les possibilités de bénévolats étant nombreuses de nos jours, elle s’y perd un peu. C’est là qu’une de ses amies lui parle du prochain voyage que son père va effectuer au Vietnam, pour l’ONG Maison Chance. Le père de son amie, Henri Marteau, est aujourd’hui un artiste retraité. C’est un habitué de la Maison Chance qui est venu de nombreuses fois pour donner des cours de dessin textile aux bénéficiaires.

Sylvie se renseigne, l’idée murie avec le temps et le projet se concrétise. A l’été 2017, elle se retrouve à Ho Chi Minh, au Village Chance, en soutien aux éducatrices de la crèche pour les enfants de 6 mois à 3 ans. Pendant plus 3 de semaines, elle passe ses journées avec les 10 petits bouts de la crèche et leurs 3 éducatrices.

Photo-1

Pas à pas, elle découvre les méthodes d’enseignement local, retient les noms de chacun, se familiarise avec son nouvel environnement. La barrière de la langue ne pose pas tellement problème. Les petits ne parlent pas encore tout à fait, les messages passent par les signes, le toucher, l’intonation de la voix, l’expression sur le visage. Sylvie est une aire de jeu pour les petits qui lui courent autour ou lui grimpent dessus.

Les journées sont calées sur le rythme des enfants et plusieurs rituels se succèdent les uns après l’autre : l’arrivée à la crèche, la collation, l’appel, les jeux éducatifs, la sieste etc.

Sylvie observe les éducatrices et en est admirative. « Ces enfants sont aimés. » dit-elle. Elle ressent la tendresse que ces éducatrices portent aux enfants, leur vigilance et leur habileté à les éduquer.

Photo-3

Elle est également admirative de la sagesse des personnes qu’elle a rencontrées durant son séjour. « Ici, on est conscient de ce que l’on a et on sait que l’on pourrait avoir moins. » Une belle philosophie de vie.

Sylvie s’est investie de tout cœur dans ce projet et a apporté toute son attention et sa douceur aux petits bambins de notre crèche.

Merci Sylvie !

Traduction: Kai