don-hoc-sinh-dn-1

Les enfants défavorisés soutenus par Maison Chance à Dak Nong ont d’habitude un mois de vacances d’été pour retourner dans leurs familles et passer des moments conviviaux auprès de leurs proches avant de retrouver l’école à la rentrée. Cette année, la pandémie a tout bouleversé. La 4ème vague épidémique, entraînant dans son sillage de stricts impératifs sanitaires, a retardé la rentrée scolaire, entre autres, et a obligé ces enfants à rester chez eux pendant 5 mois de confinement, marqués par la pénurie alimentaire.

don-hoc-sinh-dn-1

Dans ce contexte inédit, Maison Chance s’est décidée à ne pas laisser ces perturbations retarder l’apprentissage des enfants défavorisés dont la plupart sont issus des minorités ethniques. Après des discussions approfondies, un plan a été établi pour accueillir le retour des enfants à l’école.

Après avoir reçu le feu vert des autorités sanitaires locales, du 5 au 7 octobre, les parents ont emmené leurs enfants au Centre de médecine préventive du district de Krong No pour passer un test de dépistage du Covid-19. Au total, 139 enfants y ont participé, y compris 123 élèves primaires et 16 élèves des classes spécialisées. Le coût total était de 120 millions de dôngs (soit plus de 4.600 euros) et pris en charge par Maison Chance, malgré ses difficultés financières à cause de la pandémie, car les autorités locales n’accordaient pas la gratuité à ces tests (réalisés sur la demande).

don-hoc-sinh-dn-2
Pour les élèves qui n’ont pas encore pu venir à cause de l’ampleur de la pandémie dans la région où ils vivent, Maison Chance va procéder à leur accueil quand la situation le permettra.

Après avoir été testé négatif au Covid-19, les enfants ont été accueillis par les employés de Maison Chance, tous équipés de vêtements et accessoires de protection.

don-hoc-sinh-dn-3
À l’arrivée du Centre social Maison Chance, les enfants ont encore une fois effectué les mesures nécessaires : prise de température, désinfection, changement de masque. Ensuite, ils se sont installés dans leurs chambres et s’y sont confinés une semaine pendant laquelle ils passeraient encore deux tests de dépistage du Covid-19 pour être sûr.

don-hoc-sinh-dn-4

Bien qu’épuisés après une longue journée de trajet et de test, les enfants n’ont pas caché leur joie de retrouver l’école, les professeurs et les camarades. Leur rire, leur voix résonnaient joyeusement dans les chambres de Maison Chance après 6 mois de quiétude.

don-hoc-sinh-dn-5

Chaque chambre était prise en charge par un enseignant et un professionnel paramédical. Les activités ludiques ainsi que les révisions de leçons ont été organisées pour aider les petits élèves à retravailler les connaissances avant de commencer l’année scolaire et, en même temps, pour qu’ils ne s’ennuyaient pas pendant ces jours de quarantaine.

Leurs repas quotidiens ont également été servis dans la chambre, assurés par les enseignants et les autres employés de Maison Chance. Tous les enfants étaient contents de pouvoir déguster des plats délicieux après de longs mois où beaucoup d’entre eux s’étaient couchés chaque soir le ventre creux.

Pour prévenir tous les risques de contamination, les déchets médicaux et ordures ménagères ont été collectés, désinfectés avant d’être incinérés selon les procédures de traitement des déchets Covid-19.

don-hoc-sinh-dn-6 don-hoc-sinh-dn-7

Pour rattraper le retard subi en raison du confinement, les enseignants ont aussi fait des efforts en proposant des soutiens adaptés pour aider les élèves à suivre le programme.

Grâce à ces préparations minutieuses et au dévouement des employés de Maison Chance, tous les élèves sont heureusement en bonne santé et peuvent donc continuer leurs études.

Traduire: Thao