students1

Ce n’est pas la première fois que le projet CURA envoie des étudiants de l’école de médecine de l’Université Creighton à Maison Chance afin qu’ils mettent à profit leurs savoir-faire et favorisent les partenariats par le biais des services et d’immersion culturelle. En juillet dernier, notre organisation a eu le plaisir d’accueillir Ali, Allison, Matt et Tolison, qui ont passé leurs vacances d’été à faire du bénévolat dans des hôpitaux du Vietnam pour en apprendre davantage sur le système de santé vietnamien. Ils ont passé la dernière semaine de leur mission dans notre centre à Ho Chi Minh-Ville pour effectuer des tests de vision aux enfants et aux adultes.

Bien qu’ils aient séjourné peu de temps au Village Chance, les quatre étudiants en médecine ont participé à diverses activités. Ali a décrit leur routine quotidienne comme suit : « Le matin, nous donnons des cours de natation à des enfants de la maternelle. Ensuite, nous faisons les dépistages des troubles visuels avec les résidents du Village et les enfants. Nous passons aussi du temps à l’école – chaque jour, nous rendons visite à l’une des classes pour participer à des activités, fabriquer des avions en papier, jouer à des jeux, danser, s’amuser avec les enfants. “

Students6 Students7

Cela a été une réelle opportunité pour les bénéficiaires de Maison Chance de pouvoir passer cet examen. Pour certains, il s’agissait d’une expérience totalement nouvelle testée via le tableau de vue. Munis de lunettes – un don de l’organisation First Sight – nos invités bénévoles ont pratiqué des dépistages de la vue, en particulier chez les plus jeunes enfants, qui devaient déchiffrer le tableau de vue à distance, ainsi que des tests de lecture avec les adultes. Au total, ils ont examiné plus de 100 personnes et ont donné environ 30 paires de lunettes. Cependant, ils n’ont pas pu aider certains bénéficiaires ayant d’autres problèmes oculaires, tels que l’astigmatisme, car ils n’avaient pas de lunettes adaptées.

Tous ont été d’accord pour dire que cette expérience a été très amusante. Tolison a admis que la communication a parfois été un peu difficile et que « la traduction sur smartphone ne semble pas très fiable. Les enfants écoutaient quelque chose qui sortait du téléphone et riaient. Nous ne pouvions pas traduire sans aide. » Heureusement, Toan, un des bénéficiaires de la Maison Chance, a apporté au groupe d’étudiants une aide précieuse en les accompagnant durant les consultations et en traduisant si besoin. D’autre part, la nécessité de se faire comprendre plus inventif et le dépistage de la vision s’est avéré être une « passerelle vers l’apprentissage de mots vietnamiens tels que « meilleur » et « pire » ou « chiffres », a déclaré Matt. Finalement, beaucoup de gestes ont aidé à surmonter les barrières linguistiques et culturelles.

Students5 Students2
Students3 Students4

Comme Matt l’a également noté, dans l’exercice de sa profession de médecin, il souhaite avoir une sorte de sensibilité culturelle pour savoir ce que signifie d’exercer la médecine à travers différentes cultures, comment respecter ces cultures et traiter les patients en ce sens. S’immerger dans une autre communauté était également la motivation d’Allison de faire le long voyage des États-Unis à l’Asie du Sud-Est. Ne voyageant jamais aussi loin, elle a expliqué : « Dans notre école, nous apprenons la médecine occidentale et c’est ainsi que vous soignez les gens ; mais il n’y a pas vraiment de leçons à tirer de ce qui se passerait si quelqu’un croyait en différentes méthodes, ne voudrait pas suivre la même démarche que nous ou adopter la même approche pour soigner une maladie. “

Alors que tous souhaitaient avoir une nouvelle perspective et voir comment différents pays abordaient les soins de santé, cette expérience fût unique et a démontré, pour chacun d’eux, « à quel point nous sommes semblables, plus que nous sommes différents ».

students1

Aux futurs volontaires, les quatre étudiants recommandent d’être en mesure de s’adapter, ouverts au changement, d’essayer de tendre la main et de communiquer avec le plus grand nombre de personnes possible. Maison Chance et les bénéficiaires sont très reconnaissants de leur venue et de leur aide. Merci beaucoup !

Traduction : Eléonore