IMG_0001

Lorsque les enfants de la maternelle, les élèves et les enseignants se rassemblent dans le hall du 2ème étage du Village Chance, il y a quelque chose à célébrer. En effet, le 6 septembre a marqué la rentrée scolaire 2019/20 avec une cérémonie d’ouverture typiquement vietnamienne : percussions, danses et chansons au programme !

La cérémonie a débuté par un incroyable spectacle de percussions présenté par le talentueux trio de batteurs de la classe 5 du Village Chance.

Retour en images sur l’événement de vendredi :

Batteurs-trio

Trio de batteurs

_MG_9926

Danse des enfants de la maternelle

chanteuse-solo

Solo de chant d’une élève

IMG_0001

Spectacle de danses et de chants

Après avoir fait un discours et souhaité à tous une bonne rentrée scolaire, Luong, le directeur de l’école, a scellé ce souhait par des battements de tambour.

Drum

Luong, le directeur de l’école, bat le tambour

L’importance du rituel de la percussion remonte à l’époque préhistorique où les tambours de bronze étaient des produits de négoce prisés en Asie. Depuis la dynastie des Ly (1009-1225), les Vietnamiens ont incorporé la pratique du tambour dans les rituels, tant au niveau des villages que des tribunaux, régissant ainsi la vie quotidienne des citoyens vietnamiens. Les rituels étaient pratiqués pour honorer les ancêtres, pour de bonnes récoltes, pour accueillir le Nouvel An lunaire, pour des anniversaires importants, etc. Ils constituaient également un élément fondamental de la gouvernance de l’État. En tant que médiateur, le tambour représentait la transition vers un nouvel état ou un nouvel espace.

Aujourd’hui, les percussions traditionnelles, associées aux rituels et mythes du passé, sont désormais utilisées de manière emblématique lors d’événements au Vietnam.

fleurs-prof

Traduction : Eléonore