Projet de construction d’un centre social

Introduction

Maison Chance a pour but d’aider les plus défavorisés à trouver leur place dans la société. La majorité des bénéficiaires de ses programmes ont concrétisé cet objectif : une fois l’école terminée, les anciens enfants des rues et les orphelins trouvent un travail stable.

Lorsque les personnes handicapées ont retrouvé la santé et terminé leur formation professionnelle, elles se marient, ont des enfants et peuvent subvenir à leurs besoins. Néanmoins, la réinsertion des personnes ayant un lourd handicap est plus complexe. Ces bénéficiaires de longue date, tous originaires de la campagne, prennent de l’âge et n’arrivent pas à trouver leur place dans le milieu urbain, notamment à cause de leur modeste bagage éducatif. Ils aspirent à une vie plus simple, avec moins de concurrence et surtout sans la crainte de devoir « prendre leur envol », chose impossible pour eux.

C’est en imaginant leur avenir à long terme que ce nouveau projet a vu le jour. Le but de ce nouveau centre est donc de répondre aux besoins de nos bénéficiaires âgés et lourdement handicapés, tout en faisant également profiter de la structure d’autres personnes défavorisées vivant dans une région retirée et ne recevant encore aucun soutien.

La carte du Vietnam La carte du district de Krong No

Basé sur les 20 ans d’expérience de la Maison Chance à Ho Chi Minh Ville, ce nouveau projet appliquera le même principe de cohabitation familiale entre différentes catégories de résidents. Le centre apportera de l’aide à une plus grande diversité de bénéficiaires : des personnes handicapées physiques âgées ainsi que d’autres déficientes mentales. Ce projet leur donnera une chance de se sentir plus respectés et utiles dans la communauté familiale que nous allons créer.

Les objectifs concrets sont les suivants :

– Donner un toit aux orphelins et aux personnes handicapées en difficulté ;

– Améliorer la santé des personnes handicapées grâce à une prise en charge médicale
adaptée, de la prévention ainsi que différentes thérapies rééducatives ;

– Aider les bénéficiaires à réintégrer la société grâce à l’éducation et la formation
professionnelle ;

– Former les familles à la prise en charge des personnes handicapées pour faciliter leur
réinsertion familiale. 

Cliquez ici pour télécharger le document du projet de Dak Nong